De l’utilité du recourbe cils (ou pas)

Qu’il soit lambda :

Ou chauffant :

Ces gadgets objets sont censés nous faire un regard de braise, des yeux de velours.

Oui mais voilà, je lis par ci par là que plein plein plein de femmes utilisent les recourbe cils et je me demandais pourquoi.
J’en ai un, je les acheté il y a quelques années me disant que ça allait certainement me servir à un moment donné. Je l’ai essayé, bien comme il faut, j’ai suivi les instructions à la lettre, mais je n’ai vu aucune différence.

Certes, mes cils sont plutôt longs et recourbés au naturel, encore plus avec du mascara, le recourbe cils ne m’est donc d’aucune utilité.
Et puis je trouve ça moche comme truc et même carrément dangereux (attendez, y’a des trucs chauffants… genre des trucs qui chauffent et que l’on doit approcher à moins d’une centimètre de l’oeil), ça va pas la tête ????
Et puis, le job d’un mascara, n’est-il pas non plus de recourber le cil justement (entre autres on est d’accord) ?

Suis-je la seule à ne pas l’utiliser ?
Suis-je la seule à trouver ça dangereux ?
Vous utilisez, vous, le recourbe cils ?

Photos : Google

Advertisements

12 thoughts on “De l’utilité du recourbe cils (ou pas)

  1. Bah moi j’en un tout ce qu’il y a de plus classique et je m’en sers presque tous les jours. Je n’appuie pas comme une brute dessus pour que l’effet reste naturel (et pour ne pas abimer mes cils), parce que malheureusement la nature m’a dotée de longs cils mais ils sont raides comme des baguettes. Pour leur donner un joli galbe que le mascara entretiendra, c’est recourbe-cils 🙂

  2. j’en ai acheté un chez elf, je dois pas savoir l’utiliser car bah j’ai l’impression que j’ai surtout risqué de m’arracher les cils plus qu’autre chose…
    Bref , tout comme toi je ne comprends pas trop l’engouement pour ce truc

  3. Pour moi, c’est vite vu, à part me faire débrider les yeux, je ne vois pas à quoi peut me servir un recourbe-cils, hélas ! :o( Mes cils se rétractent en effet sous la paupière quand j’ouvre les yeux et il n’y a plus qu’un petit bout qui dépasse, sniff

  4. J’aurai maintenant du mal à me passer d’un recourbe-cils. Mais simplement parce que j’ai trouvé le bon, c’est à dire celui qui me convient. Parce que c’est comme pour les pompes, en fait il y en a plusieurs sortes. Je m’explique :

    Tout d’abord le modèle classique. Déjà pour trouver la bonne taille, il faut regarder la pince. Si son incurvation (néologisme ou vrai mot ?) et sa longueur correspondent à la forme de l’oeil, c’est gagné. Par exemple, les asiatiques utiliseront plutôt un recourbe-cil plus plat et petit, tandis qu’une jeune femme avec les yeux plutôt globuleux en prendra un plutôt arrondi.

    Puis le modèle chauffant. Question simple : est ce que pour se faire des boucles on s’enroule les cheveux autour d’un fer froid ? Ben il en est de même pour les demoiselles aux cils raides et courts : le mieux est d’avoir un recourbe-cil chauffant, qui gardera du coup la courbe plus longtemps.

    Ensuite, pour utiliser son recourbe-cils (classique ou chauffant), c’est très simple : on pince une fois les cils au ras de la paupière, une fois au milieu, et une fois vers les pointes. On tient quelques secondes et on ne presse pas comme une malade. Ne reste plus qu’a appliquer le mascara de son choix, et on peut enfin faire ses yeux de chat potté.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s