Bonjour, je suis un être vivant, je ne suis pas à offrir

Dans un mois, nous fêterons Noël.
Le jour de l’année où nous ne sommes que paix et amour et où nous gâtons nos semblables avec des cadeaux tous plus beaux les uns que les autres.

cadeaux-animaux
Malheureusement, sous le sapin, certaines personnes auront la merveilleuse idée d’offrir un animal de compagnie à son enfant/mari/frère.
Quel bonheur que de se retrouver avec un bébé chat, un bébé lapin, un bébé chien. C’est tout mignon, c’est tout petit, c’est tout doux, c’est tout émouvant. On va s’en occuper pendant les premiers jours. Comme si c’était la prunelle de nos yeux. Puis, au bout de quelques semaines, on va s’en occuper moins, au bout de quelques mois on va s’en lasser. Au « mieux » on fera le strict minimum pour que cet être vivant reste en vie et en bonne santé, au pire on va l’emmener à la SPA ou à une association. Pis, il y aura les connards qui vont l’abandonner sur une route, dans une forêt, à côté d’une poubelle et j’en passe.

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte du travail que cela  implique que d’avoir un animal de compagnie, quel qu’il soit.
Beaucoup de gens ne voient que les bons côtés. C’est tout doux, c’est rigolo, ça tient compagnie, etc.
Mais à côté de tous ces bons moments, il y en aura aussi des moins bons.

  • Un chat ou un chien vit facilement 15 voire 20 ans. Êtes-vous prêts à passer toutes ces années avec lui ?
  • Il faudra nourrir cet être vivant. Et cela implique des frais plus ou moins élevés.
  • Il faudra s’organiser pendant les absences. Le prendre avec vous ? Le faire garder ? Par qui ?
  • Il faudra acheter des accessoires (gamelles, jouets, etc.), cela implique des coûts.
  • Si c’est un chien, il faudra le sortir tous les jours. Plusieurs fois par jour. Et ramasser ses excréments. Bien sûr, deux promenades de dix minutes tous les jours ne suffiront pas.
  • Si c’est un chat, il faudra changer sa litière. Ça prend du temps et ce n’est pas une partie de plaisir.
  • Il faudra soigner cet être vivant. Et cela implique une attention particulière ainsi que des frais vétérinaire qui peuvent être TRÈS élevés. Il y a les frais annuels (vaccins, vermifugation, puce électronique) et les autres qui peuvent arriver (une patte cassée à opérer représente un sacré budget que tout le monde ne peut pas se permettre).
  • Il faudra nettoyer de temps en temps des vomis ou des pipis, voire des cacas.
  • Il faudra écouter ses besoins. Un Chihuahua ne demandera pas la même attention qu’un Labrador.
  • Il faudra lui donner de son temps. Jouer avec lui. Passer du temps avec lui. Ne pas le laisser tout le temps seul.

Et surtout, il faudra l’aimer. Car un animal, malgré le pire des salauds que vous pourrez être avec lui, vous aimera quand-même et sera prêt à mourir pour vous.
cadeaux-animaux1
Un animal de compagnie n’est pas un jouet mais un être vivant. Il n’y aura pas de piles à enlever, à changer ou à remettre quand bon vous semble.
N’offrez pas d’animal de compagnie à Noël. N’offrez jamais d’animal de compagnie et avant d’aller en adopter un, réfléchissez-y et posez-vous les bonnes questions !

Advertisements

38 thoughts on “Bonjour, je suis un être vivant, je ne suis pas à offrir

  1. je partage ton point de vue pour moi un animal n’est pas un cadeau à mettre sous le sapin c’est une vraie responsabilité, un petit être à part entière qui a des besoins et qui demande également des sacrifices (temps,argent,…). même si ce n’est souvent que du bonheur en adopter un demande de la réflexion et de l’organisation

  2. Merci pour ce post Andreia qui j’espère sensibilisera le monde. J’adore les animaux mais je n’en ai pas, pour la simple bonne raison que je n’ai pas assez de temps pour m’en occuper et que ça serait bien trop cruel et égoïste de ma part de lui faire 3 caresses tous les soirs avant de dormir uniquement. J’espère que ça fera davantage réfléchir certains. Biz

  3. Si tu savais comme je suis d’accord avec toi… !
    Article très intelligent en cette période de fêtes qui approche 🙂

    Bisous

    (et au 7 décembre…. gniiiiihihihihihi)

  4. Merci Andreia! Un cri du coeur qui fait plaisir à lire! Les gens ne se rendent pas compte de ce qu’implique d’avoir un animal… pour ma part je donnerai ma vie pour ma boule de poils mais malheureusement ce n’est pas le cas de tout le monde.
    Très belle journée

  5. Merci pour cet article! J’espère que bcp de personnes tomberont dessus! J’aide ma mère de temps en temps qui est bénévole dans une asso pour chats depuis 2 ans, et il y a 2 périodes dans l’année (2 ou 3 mois après Noël, et l’été)! C’est horrible, tu vois toutes ces jolies bêtes abandonnées juste parce que les gens sont cons et ne réfléchissent pas! Donc merci encore pour cet article où je suis entièrement d’accord avec toi ! 🙂

    Des bisous, Maëlle.
    (qui ne commente pas très souvent mais là je devais ^^)

  6. Très bon article !! Je suis d’accord avec toi. Je suis super sensible en ce qui concerne les animaux. Même si c’est pour de faux, tu ne me feras pas regarder de film avec des animaux du genre 2 frères, Hatchi avec Richard Gere parce que c’est le genre de film vraiment centré sur un animal et qu’il y a 50% de chance pour que l’animal meurt à la fin. Donc même si je sais qu’il ne meurt pas pour de vrai, je regarde pas sinon je me mettrai à pleurer comme une madeleine. xD

  7. Je ne peux qu’être d’accord avec cet article! J”ai récupéré des rates chez des gens qui n’en voulaient plus… pour moi c’est incompréhensible, mais au moins ces gens ont cherché une personne qui s’en occuperait bien…

  8. C’est bien vrai ! La seule situation où une petit animal sous le sapin est une bonne idée, c’est quand ce n’est pas une surprise mais un achat réfléchi et que tout ce qui est nécessaire a sa venue et à son confort est déjà prêt… et qu’on le réserve pour l’accueillir à Noël ! Là, je dis oui au cadeau de Noël vivant !
    Sinon, le style comme dans les films, le petit chien qui sort du carton, ça c’est vraiment pas la bonne idée !!!

  9. Très bel article ! On oublie parfois combien d’animaux sont abandonnés et se retrouvent dans les refuges ! Deux amours à la maison, ce sont des membres de la famille et je ne pourrais pas m’en séparer. Ce n’est pas tous les jours rose ou tout les jours facile mais c’est ca qui donne de la profondeur à la relation qu’on a avec ces petites bêtes. Vraiment triste que certains ne le voient pas 😦

  10. C’est génial de pouvoir lire un tel article, il est vraiment bien écrit et très juste!
    Je l’ai partagé sur ma page FB pour que mes contacts puissent en profiter 🙂
    Biz!

  11. Comme je suis d’accord avec toi…
    Un animal est vivant et on en a la responsabilité et on se doit de l’assumer.
    Et puis si on s’en occupe et qu’on fait attention à eux, ils nous le rendent tellement !

  12. très bon article, ma chère.
    Même moi qui m’était beaucoup préparée à accueillir mon chien, je confirme que c’est beaucoup de responsabilités (et je l’avais acheté, ce n’était pas un cadeau).
    Mais j’ai fait le choix de les prendre, et pour rien au monde je ne reviendrai en arrière. Je n’imagine même pas ces pauvres bêtes reçues à Noël, la magie s’estompe toujours quand c’est un peu trop inattendu.

  13. Tu m’as vraiment touchée dans certaines de tes paroles ! J’ai eu un petit chiot il n’y a pas longtemps et je suis totalement d’accord avec ce que tu dis ! Bonne continuation a toi 😉

  14. MERCIIIIII pour cet article!
    l’autre jour je regardais un site d’annonces et je voyais plein de chatons ou chiots avec écrit “prêts à partir pour Noël”, “excellent cadeau pour Noël”… ça m’a énervée comme pas possible……. :/

  15. J’ai sauvé ma rate ( partie d’une tumeur il y a quelques années, comme 99% des rats…) d’une situation semblable. Des gens avaient offert la petite à leurs gamins pour noël. Au bout de quelques mois ils étaient lassés et cherchaient à s’en débarrasser.
    Une copine qui les connaissait m’avait proposé de la prendre, car elle savait que je cherchais à adopter. Après une période d’adaptation (elle n’avait jamais été sociabilisée!) elle s’est avérée être une petite adorable, câline et sage comme tout. J’avais la “chance” d’être hors études à cette époque donc j’avais tout mon temps pour m’en occuper.
    Même le rat est un animal sociable, qui a besoin d’être entouré de gens et d’interagir avec eux!

    Léonor

  16. Merci pour ton article vraiment bien écrit! Je te rejoins sur tous ces points! J’ai dû faire euthanasier mon petit chat il y a bientôt un an, ça m’a détruite car je le plaçais au même rang qu’un membre de ma famille et peu importe les frais que sa maladie a engendrés il fallait faire le nécessaire et je n’ai pas hésité! M’occuper de mon animal ne m’a jamais posé aucune contrainte car tout me paraît naturel (le câliner, changer la litière, donner à manger etc!) et ils nous rendent tellement bien l’amour qu’on leur porte je ne comprends vraiment pas que des gens puissent maltraiter leurs animaux… <3<3<3 Dédicace à ma Céleste! <3<3<3

  17. Très bon article ! Je n’ai jamais eu d’animal de compagnie car mes parents m’ont toujours expliqué que c’était beaucoup de travail (et beaucoup de frais). Je ne leur en ai jamais voulu mais aujourd’hui je me rend compte à quel point ils avaient raison quand je vois le jeune chiot qui a débarqué dans la famille dans laquelle je fais du baby-sitting… 3 enfants et ils se chamaillent toujours car personne ne veut sortir le chien… C’est bien triste.

  18. Excellent article. Et je suis bien placée pour le savoir: j’ai la chance d’habiter tout près de Genève, dans une maison avec un jardin, depuis presque 20 ans. Nous avons eu plusieurs chats (nous en avons encore deux) mais nous n’en avons choisi aucun.

    La première, c’est une amie qui appelé désespérée, son nouveau mari n’aimait en fait pas les chats et le lui avait caché. Bon on a pris la chatte, fait ouvrir une chattière dans une porte derrière la maison et ils ont divorcé cinq ans plus tard.

    Les suivants ? ils sont arrivés par la chattière, tout d’abord subrepticement, pour voler la nourriture dans la gamelle, le plus souvent dans un piteux état, fuyant chaque fois qu’ils nous entendaient. Pour le premier, qui était vraiment en mauvais état, j’ai mis une annonce “trouvé chat etc…”. Pas de réponse. Pour les suivants, je n’ai rien fait. Bien entendu il s’agissait de chats plutôt jeunes – moins d’une année et pas pucés. Chaque fois, je me disais “et m…, si les proprios veulent récupérer leur chat, zont ka mettre des affichettes dans les rues du quartier”.

    Le pire ? le dernier arrivé. Il s’est installé autour de la maison, on l’a nourri, mais il ne voulait pas rentrer. Et puis un ami qui venait du quartier voisin l’a reconnu, il appartenait à une dame qui avait mis des affichettes plusieurs mois auparavant. On la contacte: elle n’a pas le temps pour le moment. Quelques semaines plus tard, on s’aperçoit que le chat boîte bas, diagnostic tibia-péroné explosé, vraisemblablement une voiture, bas de la jambe irréparable. Le véto a joué au mikado pour récupérer toutes les esquilles d’os et le chat a deux os en titane. 2 semaines de convalescence chez le véto, 1 mois chez nous. Je n’ai même pas à me plaindre de la facture parce que le véto nous a fait un prix qui n’a certainement pas dû couvrir ses frais. Mais je crois qu’il a aimé qu’on s’occupe d’un chat errant.

    Bref, une fois le chat remis sur pattes, on rappelle la dadame, on lui force un peu la main, elle rapplique en 4×4 berline de luxe et chaussures à talon (dans le jardin, c’était piquant :-). Le chat était allongé au soleil et dormait au soleil, elle remarque qu’il semble vraiment bien dormir et là, sans arrière-pensée, on lui explique qu’en effet il est encore en train de récupérer. Récupérer de quoi demande-t-elle, un peu effrayée ? On lui explique brièvement ce qui s’était passé, sans mentionner les détails, ni les coûts – on n’attendait rien de sa part – et là, tout d’un coup, alors qu’elle était encore à plus de 15 mètres du chat, elle nous dit:”ce n’est pas mon chat, au revoir”, elle s’est littéralement enfuie en se tordand les chevilles (le pic-vert fait plein de petits trous dans le jardin), a sauté dans sa bagnole et nous ne l’avons jamais revue.

    On s’est regardé, complètement abasourdis par ce comportement, et puis on s’est dit tant mieux, car au fil des mois on s’était énormément attaché à ce chat qu’on avait soigné et qui nous suivait partout comme un chien. Ca fait 3 ans qu’il est avec nous et pas un instant je ne regrette le départ malpoli de la harpie.

    Les autres chats que nous avons eus n’ont pas tous eu une histoire rocambolesque, mais ils ont une chose en commun, devinez quoi ? la période où ils commencent à venir chez nous, c’est-à-dire janvier-février ou juillet-août. Pas besoin de faire un dessin, non ?

    Oh, et puis chez nous, les humains ne mangent pas de viande. Quant au poisson on s’en désintéresse de plus en plus. Par contre on achète ce qu’il faut pour les chats.

    Je sais, c’était long, mais les cadeaux vivants me sont insupportables et encore plus lorsqu’ils sont ensuite lâchement abandonnés dans une poubelle. Que les gens qui se sont trompés aillent au moins dans une association, on ne leur posera pas de question, on ne les jugera pas, et leur animal sera bien traité.

    Sweet dreams

  19. Je suis l’effet inverse de ce que les gens feront à Noël; Je rêve d’un petit chien à chérir et à m’occuper mais Chéri semble beaucoup plus septique. Ses arguments sont d’ailleurs tout à fait recevables : appartement, journée seul car on travail donc pas de sortie, pas beaucoup de places … Même si je sais qu’il à raison sur ces points je ne peux m’empêcher de rêver à une petite boule de poils dans mon cocoon. surtout depuis que j’ai perdu mon teckel.
    Effectivement j’aimerais que les gens prennent beaucoup plus conscience de ce qu’adopter un animal représente. Rien que de voir ceux qui se retrouve à la SPA suite à un manque de responsabilité des maîtres, ça me débecte!

    Des bisous poussins ❤

  20. hmmm excellente idée de parler de ça avant les fêtes… Ma belle mère nous a offert un bouc nain (vive la télé réalité et la ferme célébrité) on en voulait pas, elle ne voulait pas le reprendre… On a trouvé quelqu’un qui en rêvait mais vois le cadeau empoisonné.
    Elle avait décidé de nous offrir un chiot, je l’ai tellement pourrie en lui promettant que “j’égorgerai l’animal” devant elle (elle me hait, elle croit vraiment que je peux faire ce genre de choses ^^) si elle nous offrait un animal quel qu’il soit du coup elle s’est abstenue (merci petit jésus)
    Pourtant des animaux de compagnie on en a : un serpent qui vit dans ma penderie entre deux pile de pulls (il aime pas son vivarium il semblerait), deux chats (castré / stérilisée), une ratte trèèèèèèèèèèèès vieille qu’on adore.
    Mais on les a voulu, on les chéri, jamais je n’aurai l’idée d’offrir un enfant à noël alors pourquoi un animal ?
    Bisous ma louloute ♥

  21. Super ton article! Vraiment c’est important de rappeler ça à la population.
    J’aurai rajouté que quand l’animal est bébé (chien surtout), il n’est pas propre et fera plein de bêtises comme manger les chaussures à talons préférées de sa maîtresse. Et on ne pourra pas le blâmer, c’est un bébé!
    Personnellement, je suis allée adopter un chat adulte à la SPA de Genève et je crois bien qu’il me le rend bien. Jamais une bêtise, que des ronrons et des câlins.
    Alors avant de prendre un animal chez un éleveur ou en magasin, pensez à la SPA!

  22. C’est une bonne idée de parler de ça avant les fêtes mais il ne faut pas non plus exagérer… Il ne faut pas dire “n’offrez pas d’animal en cadeaux” mais plutôt “faites attention à qui vous planifiez d’offrir un animal, tout le monde ne saura pas s’en occuper”.
    Ma mère a eu une chienne, un bouledogue français, et il est décédé il n’y a pas longtemps, de vieillesse. Ça a beaucoup affecté ma maman, elle travaille à la maison et depuis la mort de notre chienne, elle se sentait très très seule et se plaignait de l’absence d’un compagnon à qui parler.
    Je lui ai offert un chaton pour son anniversaire. Ai-je mal fait ? Non. Non seulement j’ai sauvé un petit chaton dont la mère ne s’occupait plus et qui allait finir par mourir, mais en plus j’ai rendu ma mère très heureuse. Elle s’occupe très bien de lui, c’est son bébé, il est toujours près d’elle et elle a fait tout le nécessaire pour lui et elle va continuer (véto, nourriture, vacances, …).
    On peut offrir un animal. Simplement, on ne peut pas offrir un animal à n’importe qui. Mon petit chat, il passera ce noël sous un toit et les prochains aussi…

  23. quel bon sens d’avertir ses lecteurs (en l’occurrence lectrices), parce que beaucoup de cadeaux de Noël se retrouverons le long de nos autoroute cet été…

    Je suis depuis toujours et pour toujours d’accord avec l’idée qu’un animal ne s’offre pas à Noël ou a un anniversaire. Un bébé c’est mignon mais ça grandit, et avant de grandir, ça fait des bétises. Et des grosses suivant la taille du bébé. Ma voisine a subis les frais d’un labrador qu’on avait offert à une dame de plus de 80 ans. Et le labrador porte bien sa réputation de “foufou”. Donc quand la petite grand mère fut un jour trop fatigué et agée pour sortir elle méme son “foufou”, ma voisine devenue entre temps elle même une petite grand mère (en age je parle, puisqu’elle avait alors 81 ans) a acceptée de le faire, en grande amoureuse des animaux qu’elle était. Jusqu’au jour où le labrador (dont j’ai oublier le nom) à en tentant de fuguer de sa laisse, cassé la cheville de ma voisine qui est décédée quelque temps plus tard d’une embolie pulmonaire, due à la douleur qu’elle a ressentie en faisant la route qui la séparait de l’endroit de son malheur a chez elle. Vous vous doutez bien qu’ensuite personne de la famille de la propriétaire du labrador n’a voulu se charger du chien et qu’il a fini a la SPA du coin.

    Toute cette funeste histoire pour dire que effectivement (et EVIDEMMENT) l’acquisition d’un animal, aussi petit soit il, se réfléchi, On offre pas un animal. Ou plutot on ne l’offre pas a n’importe qui. La triste histoire que je vous ai raconté m’a enlevé ce qui était pour moi une grand mère, et à rendu un toutou malheureux, lui qui n’est en rien responsable de quoi que se soit.

    Je m’arrête là parceque j’aurai mille histoires à raconter certaines triste et d’autres très heureuses, mais en tout cas je conclurais en disant que je suis tout à fait sur la méme longueur d’onde que toi.

  24. Merci Andreia pour ce rappel indispensable! Il existe même des magasins animaliers (en Autriche) qui refusent de vendre des animaux pendant les 15 jours qui précèdent Noël, afin d’éviter les déconvenues et les abandons. Un très soyeux Noël à tous!

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s