The Young Pope, notre avis (vu en avant-première et sans spoiler)

Hier soir avec l’Amoureux, nous avons été invités à la projection en avant-première des 2 premiers épisodes de la série The Young Pope.
Bien que les publicités qui placardent tout Genève aient émoustillé notre curiosité, nous nous sommes retenus d’aller regarder la bande annonce afin d’arriver vierge de tout avis (bande annonce visible ici cela étant).theyoungpope-8Ce n’est pas un article à 4 mains que je vous propose, mais bien deux avis distincts.

The Young Pope, c’est une création originale HBO, Canal+ et Sky Atlantic qui sera diffusée aux USA dès le 21 octobre (le 24 sur Canal +), avec dans le rôle principal du Pape, Jude Law, accompagné de Silvio Orlando, Diane Keaton et Cécile de France pour ne citer qu’eux.

Synopsis :
Le conclave vient d’élire Lenny Belardo, dit Pie XIII, au Saint-Siège, faisant de lui le premier pape américain de l’Histoire.
Agé de 47 ans, c’est également le plus jeune. Cela ne l’empêche pas de faire valoir avec fermeté sa vision radicale de la papauté. Sur ce chemin, il doit toutefois compter avec le très puissant cardinal secrétaire d’État Voiello qui entend faire perdurer sa propre vision de l’Église.theyoungpope-5

N’y allons pas par quatre chemins, le premier épisode est ennuyeux et la première scène malsaine. Un pape plus top model qu’homme d’église ainsi qu’une intrigue vite lassante et rapidement démontée. Un premier épisode tellement ennuyeux que même moi qui ne me décide jamais avant 4 ou 5 épisodes, ai hésité à abandonner tout de suite. Mais j’y étais pour les deux, j’y suis restée.

Le deuxième épisode est quant à lui déjà plus intéressant. L’intrigue se met enfin en place, on commence à voir le fil rouge, les nouveaux personnages arrivent et sont davantage mis en avant. On découvre un pape agressif et totalitaire qui divise pour mieux régner. Un pape déroutant qui met en place un christianisme que moi, catholique non pratiquante, me fait presque peur. Absolument réaliste !

Un Jude Law peu crédible dans son rôle (bien que joué à la perfection). Une Diane Keaton qui a pris un sacré coup de vieux. Une Cécile de France totalement inutile. Mais une belle surprise en la personne de Silvio Orlando jouant un secrétaire d’Etat inquiet et prêt à tous les péchés pour sauver l’église. Pour moi, LE personnage de cette série.

Ai-je envie de voir la suite ? Au vu du cliffhanger, oui, je vais voir la suite.

**USA ONLY** Rome, Italy - Jude Law and Sebastian Roche on the set of the TV series The Young Pope at Villa Pamphili in Rome. Pope Jude Law and French actor Sebastian Roche Cardinal on the set TV series The Young Pope in Girdini Villa Pamphili in Rome. The TV series is directed by Paolo Sorrentino. AKM-GSI August 7, 2015 **USA ONLY** To License These Photos, Please Contact : Steve Ginsburg (310) 505-8447 (323) 423-9397 steve@akmgsi.com sales@akmgsi.com or Maria Buda (917) 242-1505 mbuda@akmgsi.com ginsburgspalyinc@gmail.com

theyoungpope-6

L’avis de l’Amoureux !
Episode 1 :
Entrée en matière avec une métaphore plus que douteuse. On est directement plongé dans une atmosphère très hollywoodienne. Hollywoodienne dans le sens de la direction de la caméra et dans le choix – surtout – des acteurs.

Attardons-nous sur Jude Law, qui apparait stéréotypé dans le rôle du mystique qui doute ou qui manipule. Mais pourquoi avoir choisi un acteur anglais pour incarner un pape américain (SIC) ? Et, je ne parle même pas des mimiques imposées à l’acteur, proches du ridicule. A un certain moment même, je me suis demandé si l’on n’était pas en train de mixer les séries Sopranos et Borgia.

On pourrait parler d’anti-américanisme primaire, mais force est de constater que la production n’a pas grand-chose d’européen. En effet, on reste toujours dans une sorte de surréalisme – angélique – à la sauce outre-Atlantique. Contrairement aux productions européennes très terre à terre.
Bref, premier épisode sensé poser le contexte et qui finalement nous plonge dans un ennui certain.

Episode 2 :
Dans cet épisode, on se rend compte que le discours est plus important – finalement – que le paraître de ce pape un brin grotesque.

Même si le personnage de Jude Law prend un tout autre caractère, que l’on qualifiera de rock star (totalement dans le temps mais ô combien kitsch), on se rend compte que ce n’est pas l’acteur qui rend cette série inintéressante, mais son discours rabaissant, dictatorial ou ambigu, bref intéressant voire pire, séduisant.
Ce pape qui ne s’exprime pas en italien, ni même en latin (une première dans la papauté) mais en anglais, nous permet de se demander : qui est-il vraiment ?

Est-il un pape qui veut être roi à la place du roi (Dieu) – merci Rudyard Kipling ? Ou quelqu’un qui tient un discours où il finira par démontrer par l’absurde que l’église catholique n’est pas crédible ?

Enfin, le véritable acteur à suivre est Silvio Orlando (Cardinal Voiello) qui sous un air caricatural dans l’épisode 1, se révèle être une personne cultivée et sensible.
La BO quant à elle, est digne de Sofia Coppola (Marie Antoinette), et dessert juste l’intrigue, qui au lieu de coller à la gravité du moment, impose une image pop antinomique à l’histoire

Conclusion : Après réflexion, je pense que regarder la suite est une option que je vais retenir afin de démontrer à quel point je me trompe.

theyoungpope-1 theyoungpope-2

Et vous ?
Vous avez envie de la voir cette série ?

Merci à Stefania, à Déborah ainsi que toute l’équipe Canal + Suisse et Pathé Balexert pour l’invitation.

Advertisements

7 thoughts on “The Young Pope, notre avis (vu en avant-première et sans spoiler)

  1. Une intervention esthétique pour suisses peut être une intervention esthétique de liposuccion, abdominoplastie, blepharoplastie, liposuccion, chirurgie mammaire et d’autres interventions mini-invasives d’injection Botox etacide hyaluronique mais les plus sollicitées par les patients suisses restent les interventions d’implants mammaires.

  2. En voyant l’affiche, j’ai tout de suite vu : Jude Law que j’adore. Donc je suis rentrée en disant, faut absolument qu’on regarde The Young Pope.

    J’en suis à quelques épisodes et ce pape décalé, sarcastique, loin d’être saint, etc. cela me plaît beaucoup (je ne vais pas spoiler non plus),

    Je crois que tant que Jude Law et ses beaux yeux sont là, ça me va :-)))))

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s